20026995

Pilot

étoile 4,5

 

Cette année, la plupart des nouveautés que j'attendais le plus (excepté Revenge et Once upon a time) ont vu leur diffusion reportée, et n'ont pas eu la chance d'être diffusée à la rentrée de septembre. Mon impatience n'aura donc fait que grandir, mais malheureusement, ma déception aussi. Pour çà, Awake en est la grande gagnante. Côté sitcoms, genre qui ne m'attire pas des masses, Don't trust the bitch in apartment 23 était celle qui me tentait le plus, et heureusement, ma longue attente a été récompensé puisque je n'ai pas du tout été déçu de ce premier épisode.

 Apartment 23Apartment 23 3

C'était drôle, fun, dynamique et les 20 minutes sont passées avec une telle rapidité que lorsque l'épisode s'est fini, j'ai été frustré de ne pas en avoir d'autres. Elle me fait penser un peu à Suburgatory, avec plein de couleur et se moquant un peu des genres, mais Don't trust the bitch est beaucoup moins familiale et beaucoup plus irrévérencieuse. Ca tombe bien, je préfère. Bon, moi perso, ca ne me choque pas, mais je suis étonné de ne pas entendre toutes les associations familiales et puritaines américaines crier aux scandales (car il y a certains moments assez osés l'air de rien) et je me suis même demandé si la série n'était pas diffusée sur une chaine câblée. En tout cas, ca fait sacrément du bien de voir que les chaines se libèrent un peu des tabous et osent de plus en plus bousculer les mœurs.

Côté casting, on ne pouvait pas rêver mieux. Que ce soit Dreama Walker ou Krysten Ritter, les 2 actrices sont justes parfaites dans leur rôles. Je ne connaissais pas vraiment Krysten Ritter dans le genre de la comédie, mais cela lui va comme un gant. Elle s'amuse comme une folle, elle en fait des tonnes (sans être lourd), et moi j'adore. Je ne connaissais Dreama Walker que de The good wife, et ca surprend de voir qu'elle n'a pas le rôle de la bitch (pour l'instant ?) mais elle aussi m'a bien fait marrer.

Au niveau du casting, on a aussi le droit James Van Der Beek. Même si je suis un grand fan de Dawson, je n'ai jamais vraiment adoré l'acteur. J'ai donc été très surpris de me rendre compte que j'avais beaucoup aimé le voir dans son propre rôle. Je ne pensais pas l'acteur capable de se moquer de lui comme cela (honte à moi). Il ne se prend pas au sérieux, m'a bien amusé, et j'ai beaucoup aimé toutes les références à son ancienne série.

 Apartment 23 2Apartment 23 4

Don't trust the bitch on apartment 23 se munit d'un pilot efficace et excellent. J'ai ri plus d'une fois, et j'en redemande ! Si tous les autres épisodes sont construits sur le même moule avec la même efficacité, la série risque d'être l'une des meilleures comédies de cette rentrée. Espérons maintenant que le public américain soit aussi convaincu que je l'ai été.