desperate_housewives_iso

Give Me the Blame / Finishing the Hat

étoile 4


Et voilà, Desperate Housewives, c'est fini. Si ce final nous offre du bon Desperate housewives par rapport à ce qu'elle a pu nous offrir les 4 dernières années, elle ne renoue pas avec les premières saisons et ce qui a fait d'elle son succès. Je ne la regretterais pas, mais je suis content d'avoir suivit la série tout au long, même si c'est vrai qu'il y a eu plus d'une fois où j'ai dit que j'arrêtais la série.

Desperate housewives 1Desperate housewives 2

J'ai vu le final de la série juste avant de m'envoler pour les USA, et même si 2 semaines sont passées, mon souvenir de ces deux épisodes est encore plus ou moins clair, de ce qui s'est passé, ce qui n'est pas toujours le cas.

L'épisode 22 sert à conclure l'intrigue principale, et je dois dire que les scénaristes ont choisi la voie de la facilité. Il y a un chroniqueur que je suivais et qu'il m'arrive encore de suivre un peu de temps en temps (celui qui m'a donné envie de construire mon propre blog) et qui avait dit dans l'une des ses reviews que Karen McKlunskey se dénoncerait à la fin et que tout le monde finirait heureux. Je n'étais vraiment pas emballé par cette idée, et malheureusement, c'est ce que les scénaristes ont choisi. Je n'aime pas les fins heureuses où tout le monde est content. Je suis un grand fan des fins tristes où tout ne se finit pas comme dans un conte de fée. Et ce n'est pas la mort de Karen qui suffira pour apporter cette touche de drame que j'aurais aimé. Le parallèle avec la naissance de l'enfant de Julie est un peu trop facile et classique pour être apprécié, mais la scène en elle même sur la très belle chanson de Johnny Mathis "Wonderful wonderful" est l'une des meilleures de la série, et j'ai été assez ému et nostalgique.

Autre scène que j'ai beaucoup apprécié, c'est la scène de départ de Susan devant tous les morts que la série ait pu compter, tous de blanc vêtus. Les souvenirs refont surfaces et je me suis rappelé tous les moments forts de la série, tout ce qui avait fait que j'adorais la série. Malheureusement, pas de traces de Nicolette Sheridan, c'est dommage. Je n'aime pas quand les problèmes extérieurs viennent gâcher une série. De toute façon, pour moi, la plus grosse erreur de la série, c'est de l'avoir tuée et de cette façon.

 Desperate housewives 3Desperate housewives 4

Pas de Nicolette donc, mais Katherine Mcfaire est de retour. Personnellement, pour avoir çà, je m'en serais passé. Katherine n'est plus que l'ombre d'elle même. Pas de trace de Robine, et pas de traces de ce qui faisait qu'elle me manquait. On la retrouve en femme d'affaire froide qui vient faire douter Lynette qui n'avait absolument pas besoin de çà. Les retrouvailles entre Lynette et Tom étaient attendues. Je les voulais, et je n'ai quasiment pas été déçu de cette partie. La déclaration de Tom au milieu de la route aurait presque pu être gnagnan, mais elle passe au contraire relativement bien, et c'est l'une des scènes qui m'a le plus touchée dans ce final. J'avais besoin, en gros sentimental que je peux être parfois, de les voir finir ensemble.

L'idée de fin de la série est pour moi très mauvaise dans la forme. L'idée était peut-être bonne dans le fond, mais le départ de toutes les héroïnes de Wistéria Lane était trop forcé et je n'y ai adhéré qu'à moitié. Autre point qui m'a dérangé, c'est qu'elles partent toutes et c'est en partant qu'elles réalisent tous leur rêve. Bree finit avec son avocat et se lance dans la politique (ce qu'on aurait pu voir dans l'une des saisons plutôt que de la faire tourner en rond), Gaby ouvre une grande boutique, et Lynette vit le rêve à New York avec ses petits-enfants. Enfin, ce n'est pas tant la fin trop parfaite pour les héroïnes qui m'a le plus dérangé, mais le fait qu'on nous dit qu'elles ne se reverront plus. Elles se disent adieux, prennent des chemins séparés qui ne se recroiseront jamais, et c'est ce qui pour moi est le plus embêtant. Si les scénaristes voulaient faire une fin en demi-teinte, c'est raté et à mon avis, ce n'est pas leur amitié qu'il fallait briser. Un peu comme le couple Tom/Lynette, je voulais que leur amitié dure pour toujours ! Elles devaient vieillir ensemble, comme le dit Gaby. C'était peut être trop attendu et pas assez surprenant, mais ce n'était pas du tout dérangeant !!

Par contre, petit point positif pour la toute dernière scène, la continuité avec le mystère et l'idée originelle de la série était plus que sympa, et j'aurais presque aimé savoir ce que contient la boite. Cette scène était presque nécessaire pour conclure la série dignement.

Concernant le comblement de l'épisode, le mariage de Renée plutôt sympathique ou tout le reste, rien de bien exceptionnel. Il y a du bon et du moins bon, et là, ma mémoir flanche un peu, et je ne pense pas que j'avais grand chose à dire la dessus.

Desperate housewives 6Desperate housewives 5

Desperate Housewives fait parti des grandes séries qui ont marqué la télévision. C'est l'une des premières séries que j'ai regardé avec Lost et Grey's anatomy, l'une des premières que j'ai regardé en anglais au rythme des USA pour savoir ce qui allait se passer. Elle fait parti de ses séries qui m'ont fait apprécier le format des séries, et l'une de celles qui m'ont rendu addict. Pour ca, je l'en remercie, et elle gardera tout de même une petite place dans mon coeur de sériphile.

Petit hommage à Kathryn Joosten y qui est décédée il y a que quelques jours au moment où j'écris cet article. Sans elle, Desperate housewives n'aurait pas été pareil.