Saison 2

étoile 4

 

Lorsque j'ai fini la saison 2 d'Happy Endings, je l'avais quasiment enterré. ABC ne l'avait pas renouvelée et j'étais persuadé qu'elle ne le ferait pas. Pourtant, j'apprécie énormément Happy Endings. C'est pour moi l'une des meilleures petites sitcoms qu'il m'a été donné de voir cette saison, et j'appréciais toutes les semaines de retrouver cette petite bande.

Happy endings 1Happy endings 2

J'avais dévoré la saison 1, et engloutit les épisodes comme je le fais maintenant pour "Don't trust the Bitch on apartment 23" (Je suis d'ailleurs très content de retrouver les 2 séries l'année prochaine en duo). Je trouvais la série très fraiche, les acteurs très sympathiques et les épisodes très drôles. Pourtant, après la pause estivale, j'ai eu beaucoup de mal à me replonger dans l'ambiance de Happy Endings, les délires des personnages semblaient trop fermés et je me sentais souvent exclus de leurs blagues que je ne comprenais pas toujours. Alors, je ne sais pas si la deuxième partie de saison est vraiment mieux ou si c'est juste moi qui me suis réadapté à cette bande de potes, mais personnellement, j'ai largement préféré les derniers épisodes.

En tout cas, les personnages sont toujours mieux en duo ou en groupe, mais rarement seuls, excepté Penny qui est le personnage que je préfère le plus si je devais en choisir un. Elle est parfois un peu lourde si on veut lui chercher des défauts, mais c'est aussi elle qui me fait le plus rire. Je me souviens de son régime où elle avait tout caché sur le ventilateur qui m'a fait exploser de rire. Qu'elle soit associée à Jane, Max ou Alex le plus souvent, elle est toujours au top. Il n'y a que l'épisode avec sa mère, que je n'ai vraiment pas aimé, où je l'ai trouvé vraiment agaçante.

Max aussi était un personnage que j'adorais énormément en saison 1, et qui savait être drôle/attachant même en solo. Les scénaristes l'ont peut-être compris, car il a été énormément mis en valeur en saison 2, parfois pour le meilleur, mais souvent pour le pire aussi. Il est devenu un personnage que je trouve énervant de plus en plus souvent. L'épisode de l'ours a d'ailleurs été pour moi le moment où j'ai réalisé à quel point la caricature de Max avait été poussée à l'extrême et été devenue mauvaise. Pourtant, Max nous a aussi offert du bon (heureusement), principalement quand ca touchait ses histoires de cœur.

Happy endings 5

Du côté d'Alex et Dave, ils sont supers en duo. Si Alex est trop à l'écart à mon goût, elle reste très sympathique même quand elle n'est pas associée aux autres, au contraire de Dave. Dave est typiquement le mec qui se croit cool mais qui ne l'est pas (C'est pas moi qui l'ai dit le premier). C'est donc avec un grand bonheur que je remarque que les scénaristes ont décidé de ne pas abuser du personnage, car la limite est fine entre le moment où Zachary Knighton est agaçant et celle où il est drôle. Un peu comme Brad quand il n'est pas associé à Jane. Je n'aime vraiment pas les mimiques ou le jeu Damon Wayans Jr. Mais j'adore leur couple, mais uniquement grâce à Eliza Coupe. Elle me fait rire, je l'adore et leur couple est excellent dans leur délire, leur bataille ou leur retrouvaille. J'adore aussi Jane; ses plans machiavélique, son air sournois et conspirateur et son esprit de compétivion ont offert de supers moments qui m'ont bien fait marrer.

Concernant  les intrigues de la série, on nous offre un peu de tout, et il y a du bon et du moins bon ! En tout cas, c'est l'une des séries où le manque d'histoire globale me dérange le moins. Le jeu de chat et de la souris entre Alex et Dave est sympathique, mais il n'offre pas une histoire très consistante et ce n'est vraiment pas dérangeant. Il n'y a pas beaucoup de personnages secondaires non plus, ce qui est un peu malheureux, et ils ne sont pas forcément très sympathiques. Il n'y a aucun qui m'a marqué. A part la "copine" de Penny, celle qui veut prendre un thé avec mais où Penny cherche plein d'excuses pour ne pas y aller. Enfin, ce n'est pas tant grâce à l'actrice mais surtout à l'épisode qui réunissait tout le groupe. C'est d'ailleurs souvent quand les 6 amis sont réunis tous ensemble que les épisodes sont les meilleurs.

 Happy endings 6Happy endings 4

Happy endings est souvent comparé à Friends, décrite comme une pale version de cette dernière. Je n'ai jamais accroché à Friends car je ne l'ai jamais vraiment regardée, excepté quelques épisodes par ci par là. C'est peut-être pour cette raison que j'apprécie autant Happy endings (car je ne la compare pas), et j'aime beaucoup la retrouver toutes les semaines. Elle me permet de décompresser, et je la trouve bien plus sympathique que la bande d'"How I met your mother" (que j'ai arrêté à la saison 5 ou celle de "The big bang theory" que j'ai laissé tombé à la saison 3). J'espère maintenant que ce petit groupe d'amis ne me lassera pas trop vite, car c'est un vrai plaisir de les retrouver.