pan-am-abc-logo-550x3091

Truth or Dare / Unscheduled Departure

étoile 4/ étoile 3

 

Pan Am me surprend quand même. Alors que je scande à mon grand regret son annulation proche depuis quelques semaines, voici qu’ABC offre à la série un épisode supplémentaire, montant à 14 le nombre d’épisodes de la série. J’ai du mal à interpréter ce geste de la chaine autre que pour conclure dignement une série que toutes les critiques apprécient, mais je ne m’en plaindrais pas, car le vol avec Pan Am est presque toujours super agréable.

Pan Am 1Pan Am 2

 L’épisode 7 de Pan Am est quasi sans défaut, sans être le meilleur. C’est dommage de toujours se focaliser sur Kate et Laura quand on sait que Colette et Maggie sont là, mais tant que leurs histoires respectives sont biens, on ne s’en plaindra pas trop. Karine Vanasse laisse donc sa place de figurante à Christina Ricci, mais se contente de voler avec Ted. Leur duo fonctionne très bien, je les aime beaucoup ensemble, et c’était très mignon. On profite aussi de cet épisode pour clôturer l’intrigue Kate, et Kelli Garner est une actrice très douée. Je m’en étais pas rendu compte, mais sa prestation est quand même digne des actrices du câble. Bye bye Niko, donc et l’intrigue avait le mérite d’être très touchante et leur histoire d’amour très mignonne. Je suis content de voir que cette histoire ne traine pas en longueur, c’est parfait comme c’était. Du côté de Laura, on explore un autre thème sensible de l’époque avec la venue en guest de Gaius Charles. La encore, la série m’impressionne en parlant de racisme mais en finesse, sans rentrer dans les clichés habituels. L’histoire de Laura est même tournée de façon à intriguer (j’aime beaucoup ce petit jeu entre passé, présente, futur), même si au final, le mystère autour de ce qui s’est passé entre Kate et le marine se révèle n’être pas grand-chose.

Pan Am 3

Je ne pensais pas l’avoir, mais j’étais sûr que Pan Am s’essayerai à un épisode un peu « catastrophe ». Je pensais que les créateurs allaient la jouer à la lost, mais ils ont préférés partir du côté de Grey’s anatomy tout en surfant sur la politique de Haïti. Le résultat est quand même assez décevant même si l’épisode est ponctué de bonnes choses. Ils ont voulu en faire trop, et même si on voudrait oublier les facilités et les aberrances de l’histoire pour apprécier l’épisode, on n’y arrive pas. Se poser en catastrophe dans un pays en guerre pour une crise cardiaque, mouais. Partir au cœur du pays pour cherche un docteur, mouais mouais, et ne plus savoir décoller car la piste est trop petite et l'avion trop lourd, mouais mouais mouais. La cerise sur le gâteau est probablement la venue de la clandestine. C’est too much. Les idées ne sont pas mauvaises en soit, mais c’était assez mal orchestré, et la sauce n’a pas prise. Heureusement donc que Colette était de la partie et que sa relation avec Dean (que j’attendais tant) avance, et que l’histoire Kate et du passager touchante.

Pan 4Pan am 5

Malgré quelques turbulences, Pan Am reste une bonne nouveauté de la rentrée. Elle n’est pas parfaite, il y a mieux, mais ces faibles audiences resteront pour moi un mystère. Elle rejoindra les nombreuses séries injustement boudées du public américain et on ne peut que s’en attrister.

Guizmo