private_practice

Who We Are / The Breaking Point

étoile 4

Pour son double épisode, Private practice s’améliore et nous offre même une première partie presqu’excellente. La deuxième partie retombe dans le schéma habituel de la série, mais je serais indulgent car jamais je n’ai été autant dérangé qu’en visionnant cette partie.

Private practice 2Private practice 3

L’addiction d’Amélia accapare ce « Who we are » et c’était très bien réalisé. On en profite même pour revenir sur la fusillade du père de Dereck et d’Amelia qu’on entend tant parler, et c’est dommage de ne pas avoir fait venir Dereck ou la mère d’Amelia pour l’occasion. L’épisode est resté très sobre mais fort émotionnellement, avec de bons dialogues et de très bons acteurs. Tandis qu’Amelia se transforme en véritable garce, on peut sentir la tristesse d’Addison ainsi que le malaise de Charlotte. Kate Walsh a très bien joué, et tout s’est très bien orchestré. Violet et Pete en prennent aussi pour leur grade, suivit d’un fou-rire qui fait de bien dans cette ambiance oppressante. Caterina Scorsone en profite pour nous prouver son talent (la scène quand Addison voit la montre au poignet de Ryan est d’ailleurs très forte), même si le revers de la médaille, c’est d’avoir tué toute la sympathie que je pouvais avoir pour le personnage. J’ai beaucoup aimé les passages où tout le casting était réuni, chose assez rare. Par contre, pas vraiment fan des passages avec Ryan. C’est d’ailleurs très classique, sa mort est prévisible et assez facile. On aurait aimé qu’Amelia touche le fond d’une autre façon, mais bon, les scénaristes ont préféré la facilité. On revient aussi sur le Docteur des Fidji avec quelque chose très classique mais de touchant. J’aime de plus en plus ce nouveau personnage et j’espère que j’arriverais à retenir un jour son nom.

Private practice 1

Le Breaking Point est un épisode un peu plus classique mais pas forcément moins bien et on balaye en 40 minutes, 50 jours. Ce n’est pas la première fois que la série fait çà, et je suis toujours fan de ces avancés rapides. Tandis qu’Amelia va en cure, et que Coop se récupère le cas médical de la semaine trop classique et pas forcément intéressant, Pete et Violet continuent de se détester. Ca m’agaçait de ne pas voir d’avancer et de se voir répéter depuis maintenant 8 épisodes la même chose, mais ils finissent par se séparer. Violet en redevient du coup plus attachante (peut-être aussi du fait qu'elle était lié à Addison) et je suis content de voir une avancée dans leur intrigue. Du côté d’Addison, on apprend qu’elle n’est pas enceinte, et cela m’a fait un petit pincement au cœur. Pourtant, elle ne désespère pas, elle continue, et la faille entre elle et Sam s’agrandit, le clash est pour bientôt. Après avoir fait un malaise, elle tente le tout pour le tout, s’implante ses embryons et si ca ne marche pas, elle arrête. L’épisode se termine en plein cliffhanger, Addison devant son teste de grossesse. Je ne vois pas Addison ne pas tomber enceinte, ca ne ferait que reculer le personnage après son avancé. Je préfère la voir enceinte, quitte à lui faire perdre son bébé, que d’arrêter l’intrigue ici. Surtout que la série a besoin d’un peu de légèreté et de bonheur, ce qu’Addison va être si elle est enceinte.

Private practice 4Private practice 5

Un double épisode réussit pour Private practice. Si la série pouvait nous offrir ca chaque semaine, je serais comblé. D’après béta-série, la série ne reviendrait pas avant mai, il faudra donc attendre longtemps avant de retrouver Addison et son équipe. Et malgré ce très bon épisode, je dois avouer que la série ne me manquera pas tant que çà.

Guizmo