desperate_housewives_iso

Is This What You Call Love? / Get Out of My Life

étoile 3,5 / étoile 2


Desperate housewives a réussi à me surprendre mais pas forcément dans le bon sens du terme tout le temps. Elle est en train de s'aventurer sur des chemins que je n'avais même pas envisagé et je dois dire que si le retour de Julie me ravit, celui de Orson (bien que j'apprécie énormément l'acteur) m'agace plus qu'autre chose et c'est un faible mot. L'histoire de Bree était à ce jour la plus passionnante et la plus travaillée des intrigues, et je n'aime pas du tout la tournure que prennent les événements.  

Desperate housewives 1 (4)Desperate housewives 2 (5)

La scène que je retiendrais de ces deux épisodes est la scène confrontant les 4 amies, qui est la seule vraiment mémorable et bonne. Après avoir enfin réalisé à quel point Bree sombrait et à quel point elles ont agit comme des Bitches, Gaby, Lynette et Susan tentent de se faire pardonner. J'ai eu peur que Bree cède trop facilement à leurs excuses, elles ne méritent pas d'être pardonnées, et j'ai été content de la réplique de celle-ci. C'est toujours touchant de voir Bree aussi mal, on est triste pour elle mais je préfère la voir sombrer plutôt que de la voir se rabibocher avec ses amies si facilement. Ensuite, il y a eu la scène du bar, et j'ai vraiment cru que les scénaristes allaient oser/ avoir le courage d'aller loin, très loin et peut-être avoir à traiter l'une des plus sombres histoires de la série. J'y ai vaguement cru, même si j'avais énormément de doute en la capacité des créateurs de traiter de façon juste et crédible un possible viol de Bree. Ils n'en n'ont pas eut le cran et je crois qu'au final, ce n'est pas plus mal. Voyant ce qu'ils ont réussit à faire avec le retour d'Orson, je pense qu'on aurait pu tomber très bas dans le ridicule. Car oui, Kyle MacLachlan est de retour, et si ce retour aurait pu nous ravir, l'utilisation d'Orson est plus que ridicule et risible et du coup, on regrette son retour. On  arrive donc à nous faire croire que c'est Orson qui ait écrit les lettres, tout ca pour retrouver une place dans le coeur de Bree. On a vraiment l'impression que, pour le coup, les scénaristes ne savaient pas lorsqu'ils ont pondu l'intrigue de ces lettres qui serait l'auteur. La pilule a  énormément de mal à passer, je ne trouve ca vraiment pas crédible. J'ai honte pour eux !

Heureusement, on le droit à un autre retour, c'est celui de Julie, et il est vrai que Susan n'a jamais été aussi drôle et aussi touchante qu'au côté de sa fille. Bon, on préférait forcément Julie dans les premières saisons mais elle nous revient engrossée et pas par n'importe qui ! Porter (ou l'autre), enfin l'un des jumeaux. Si Susan a eut tendance à agacer, l'intrigue qui arrive à réunir les Mayers et les Scavos était quand même bien plaisante à regarder et a réussi à m'extirper un sourire, c'est déjà çà de gagné et de pris ! J'ai d'ailleurs bien aimé les confrontations entre la mère et la fille; les tentatives de Susan pour empêcher Julie de donner son bébé, beaucoup moins. En tout cas, ca nous sauve Lynette de sa pauvre intrigue avec son nouveau copain qui ne me fait ni chaud ni froid et que je ne trouve pas forcément très drôle ni très passionnant.

Desperate housewives 3

Du côté des Solis, on commence à connaître Gaby par cœur et je ne peux toujours pas m'empêcher de trouver Gabrielle franchement énervante. Elle m'a fait rire, et rien que pour ca, je suis content, mais dès les premières minutes, on devine l'intrigue de A à Z. Comment n'a t-elle pas pu deviner qu'en donnant une fausse carte de st valentin à sa fille, il n'en résulterait rien de bon ? Bon, cela débouche sur une jolie petite scène entre sa fille et elle sur son père, mais rien d'exceptionnel non plus. Le deuxième épisode permet de réintroduire le petit copain de Karen et si là encore l'histoire était prévisible et que Gaby aurait mérité deux baffes, on retiendra surtout l'intrigue de Karen. On ne la voyait pas souvent la petite madame McKlunsky mais elle fait partie intégrante de la série, et on aime ses petites répliques et on attend ses petites interventions. Gaby, à s'immiscer entre elle et Roy m'a donc fortement énerver, surtout lorsqu'on apprend que le cancer de Karen est de retour. C'était touchant la façon dont les scénaristes ont traité la chose, sobrement, un peu en pudeur sans en faire des tonnes. Si Karen doit partir, je sens que je pourrais y verser ma larme.

On terminera aussi sur l'intrigue de Ben/Renée/Mike que je trouve toujours aussi plombant, lourd et chiant ! Les problèmes d'argent de Ben m'indifférent au plus haut point, tout comme ses problèmes de santé (toujours la même chambre d'hopital). Et plus les épisodes avancent et plus l'intrigue avec le mafieux sonnent ridicule. Je sens qu'on aura le droit à un pseudo-suspense avec des explications très vaseuses et des acteurs très mauvais.

Desperate housewives 4Desperate housewives 5

Si Desperate housewives n'avait pas réussi à me faire rire, je pense qu'on aurait pu avoir l'un des pires épisodes de cette saison. Quelques scènes sont très bonnes (Karen, la confrontation des 4 amis, Julie), mais malheureusement, elles ne suffisent pas à faire oublier le reste, affligeant.

Guizmo