Once upon a time

Skin Deep

étoile 3


 Si en s'attaquant au conte de la Belle et la bête, on a l'impression que Once upon a time avance enfin un peu,  on se rend compte après coup, qu'elle ne continue qu'à distiller ses informations. Oui, je suis d'accord que les épisodes pris séparément sont très bons, mais l'ensemble est un peu radin en intrigue. Je n'apprécie pas du tout le phénomène qui se produit en ce moment comme quoi les séries qui marcheront ne sont que des séries aux épisodes indépendants.

Once upon a time 1Once upon a time 2

 C'est donc le conte de la Belle et la bête qui est mis à l'honneur cette semaine, la Belle étant interprétée par Emily De Ravin, et bien que j'adorais Claire de Lost, je n'ai été qu'à moitié convaincu de sa prestation. Par contre, la bête n'est autre que Rumplestillskin, et encore une fois, c'est ce croissement entre les différents contes qui se mêlent à l'histoire de la série qu'on apprécie le plus. Le revers de la médaille de cette idée judicieuse n'est autre que la disparition de la malédiction du conte propre avec la vieille et la rose qui fane, mais qui au final n'est pas si dérangeant. Pour ceux comme moi qui adore ce conte et qui ont été peiné (à tord) de ne pas avoir un conte plus fidèle, on se consolera avec les nombreuses références comme la vieille femme, la rose, la tasse ébréchée (qui prend une très belle signification). On peut aussi se rassurer sur le fait qu'ABC prépare une série centrée sur le conte de la belle et la bête (à voir),... mais on s'éloigne du sujet. Par contre, je ne sais pas si c'est un début de réponse qu'on nous offre dans cet épisode, mais un baiser d'un véritable amour serait-il la clé pour briser la malédiction de Regina ? Personnellement, je trouverais çà un peu facile, mais c'est ce qui est sous-entendu.

 Du côté du monde réel, c'est déjà un peu moins passionnant, mais on a le droit à un Monsieur Gold très en forme qui nous montre un côté de lui qu'on ignorait. Pour une fois, on n'a pas le droit à une énième rivalité entre Emma et Regina, mais entre Régina et Monsieur Gold, et on sent que les deux ennemis sont bien dangereux. Une des scènes majeures de cet épisode revient d'ailleurs au face à face entre les deux où les masques tombent : Régina sait que Monsieur Gold est Rumplestillskins et que celui-ci est au courant aussi. Que sait-il d'autre ? Encore une fois, les implications de cette révélation peuvent être intéressantes, mais je ne suis pas sure que cela fasse avancer l'histoire (du moins pour l'instant). C'est un peu comme la scène finale où l'on sait enfin ce qu'est devenue la Belle. Je ne sais pas trop quoi y penser, ni qu'elle pourrait être les conséquences, ou même si c'est vraiment aussi important que ca en à l'air.

 Du côté des autres personnages, il n'y a rien de très passionnants à se mettre sous la dent. La romance entre Mary et David reste mignonne mais c'est tout, Emma et Henri sont en retraits, et le nouveau personnage (l'écrivain) est absent du paysage. On revoit par contre Cendrillon, mais ca n'avait rien de bien exceptionnel, un peu trop niais à mon goût.

Once upon a time 4Once upon a time 3

 Malgré quelques révélations intéressantes, l'histoire principale ne s'étoffe toujours pas. A la moitié de la saison, on n'a pas vraiment avancé, et même si la série se construit un univers génial et riche, il faudrait que les choses s'accélèrent avant de commencer à lasser.

Guizmo