nip_tuck

Saison 1

étoile 3,5

Je commence Nip/Tuck avec 10 ans de retard, mais après la fin d’American horor story, je voulais me replonger dans une série originale, et quoi de mieux que la première série à succès de Ryan Murphy pour ca. La série m’a été vendue comme étant excellente à ses débuts, originale, parfois (souvent) choquante et même si j’ai beaucoup aimé cette première saison, je m’attendais peut-être à mieux. Après, il faut replacer la série 10 ans en arrière et mes attentes étaient peut-être un peu hautes aussi.

Nip Tuck 1Nip Tuck 2

En tout cas, la série est prenante et son premier épisode est une très bonne mise en bouche. L’introduction des personnages est très bien amenée, il y a une histoire qui se boucle qui est, à la fois morale dérangeante et visuellement choquante (La scène de l’opération ou de torture de Christian) de quoi introduire comme il faut la série.

Le reste de saison devient un petit peu plus sobre (j’ai bien dit un petit peu), avant de redevenir vers la fin vraiment choquante parfois. En tout cas, tous les cas médicaux étaient intéressants. Il y a eut le cas de Nanette et son suicide à la fin avec une très bonne scène très angoissante où l’on pense qu’elle va taillader la psy. Il y a eut aussi le cas du mec qui voulait se faire brider les yeux, ou alors le cas de la vieille riche ne voulant pas vieillir et amoureuse de Christian. Un air de nostalgie a aussi soufflé avec la patiente aux multiples personnalités.En tout cas, le patient que je retiendrais de cette saison, le plus marquant et le plus développer, c’est celui de Sophia, un homme qui veut devenir une femme. C’était le cas médical le plus approfondit et traité avec beaucoup de justesse, et je peux comprendre pourquoi en 2003, on disait que la série sortait des sentiers battus. Le personnage revient en plus sur un arc de plusieurs épisodes, et c’est ca aussi que j’ai beaucoup aimé dans cette saison : Le fait qu’il y ait une continuité, même parfois minime entre les épisodes et certains personnages.

Et même si j’ai aimé tous les patients, c’est du côté des personnages principales et de leur relation qu’il faut se tourner pour avoir le meilleur de la saison, mais aussi parfois le pire. Le gros arc narratif revient aux problèmes du couple Sean/Julia, et je dois dire que je comprends pourquoi Joely Richardson est nominée aux golden globes. Sa prestation est juste de A à Z. Je n’ai pas été très fan des passages avec Jude, un problème personnel avec l’acteur je crois, et le personnage bien qu’intéressant n’était pas vraiment sympathique non plus. Concernant son mari, je ne dirais pas autant de bien de Dylan Walsh. On ne peut pas dire qu’il soit mauvais, mais de lui ou Christian, c’est lui que j’ai le moins aimé, surtout du à sa crise de la quarantaine si on peut appeler ca comme çà. Néanmoins, son intrigue avec celle atteinte d’un cancer était très touchante à sa manière et même s’il est le plus mature des 2, il n’en est pas moins un tantinet agaçant.

Nip Tuck 3Nip Tuck 4

C’est donc le personnage de Julian McMahon qui se récoltera plus d’éloge, et ce n’était pas chose gagné. Je ne suis vraiment pas un très grand fan de l’ancien méchant de Charmed, vraiment pas, mais je vais reconnaitre que j’ai beaucoup aimé le personnage. Enfin, je n’aimerais pas l’avoir comme ami, mais il est le plus intéressant des personnages avec Julia. Que ce soit les passages avec Kimberly, l’histoire de pédophilie jusqu’à la grossesse (un peu trop) rapide, le personnage évolue, et c’était appréciable. Je parlerais du fils, mais c’est là que le "pire" de la saison arrive. Je n’ai pas trouvé ca mauvais non plus, loin de là, mais son obsession pour la circoncision puis son plan à 3 et pour finir l’accident de la fille s’enchaine trop rapidement. On ne trouve d’ailleurs aucune conclusion à cette dernière intrigue et je ne sais pas si elle sera reprit en saison 2, mais j’aurais préféré qu’elle soit bouclée maintenant. Enfin, wait and see.

De tous les personnages, celui de Liz m’a un peu décu. J’adore le personnage, mais déçu dans le sens qu’elle est en nette retrait par rapport aux autres, alors qu’elle a énormément de potentiels. Enfin, je laisse le temps à la série pour développer ce personnage, car Roma Maffia me fait bien rire et m’a aussi touché un peu avec son passage avec Sophia.Ce qui est bien aussi à visionner de « veilles » séries, c’est qu’on retrouve un tat d’acteurs : Kate Mara, Sophia Bush, Valerie Cruz, Brenda Strong, et j’en oublie surement.

En tout cas, la série ne ménage pas ses personnages. En 13 épisodes, aucun des personnages n'a le temps de souffler. Que ce soit des problèmes maritales, une grossesse, une fausse couche, un tromperie, un triangle amoureux (Matt serait-il le fils de Cristian ?), un accident, une folle psychopathe, des problèmes d'argents ou de cabinet. Enfin, le gros problème auquel doit faire face les deux chirurgiens, c'est celui du traffiquant de drogue. Même si on n'en parle pas pendant plusieurs épisodes, c'est un peu le fil rouge de cette première saison (un découpeur devrait faire son apparition en saison 2 ou 3 d'après ce que j'ai entendu) et je regretterais seulement de çà un final pas aussi prenant que je l'aurais souhaité, même si le coup à la fin, je l'avais pas vu venir! Tout s'enchainait bien, jusqu'à la tentative de Sean pour le tuer. J'aurais d'ailleurs aimé qu'il aille jusqu'au bout, le coup du "Je ne veux pas devenir comme vous", on l'a déjà entendu, mais je pense qu'au final, il ne fallait pas détruire l'once d'humanité quà ce personnage.

Nip Tuck 5Nip Tuck 6

Après tous les échos que j'avais entendue à propos de cette série, mes attentes étaient surement un peu hautes. N'empêche que Nip/Tuck est pour moi une belle surprise que je ne regrette pas d'avoir commencé (Jusqu'à quand?) et je suis pressé de m'y replonger. Malheureusement, la pause hivernale est finie, et mon emploi du temps est déjà bien chargé.

Guizmo