gleefin

Extraordinary Merry Christmas.

étoile 1,5

M’aurait-on menti sur cet épisode de Glee ? Etait-il si horrible que ca ? … Je dois dire que oui. Je m’étais préparé psychologiquement après tout ce que j’entendais sur cet épisode spécial Noël à passer un mauvais moment avec la chorale de McKingley, mais même comme çà, je n’ai pas résisté au profond ennui de cet Extraordinary Merry Christmas.

Glee 1Glee 2

Extraordinaire, ca il l’était, mais pas dans le sens qu’on le voudrait. Nul du début à la fin, j’ai beau retourner cet épisode encore et encore dans ma tête, je n’arrive à trouver un seul passage qui soit en droit de relever le niveau. Ha si, il y a la chanson de Brittany avec une chorée sympa qui était vraiment bien, mais malheureusement pour nous, c’est la plus courte des nombreuses prestations, et malheureusement la seule bien !

Je ne sais pas si c’est un manque d’idées flagrants qui a conduit les scénaristes à créer cet épisode, mais les chansons (trop nombreuses) étaient uniquement là pour combler un vide, aucune d’entre elles n’étaient à la hauteur de l’épisode de la saison 2, et toutes coulaient de mièvreries écœurantes. Autres idées creuses de l’épisode, l’émission de 15 minutes complètement imbuvable en noir et blanc. Et ce n’est pas à cause du manque de couleurs, détrompez vous, le noir et blanc était la seule idée potable de cette intrigue. C’était une bonne idée sur le papier, peut-être, mais le résultat est d’un ennui profond. C’était peut-être bourré de références aussi, mais je suis passé à côté et je n’ai même pas eut envie de les chercher. Si, il y a eut Star War, mais je n’ai pas compris l’intérêt, ca sortait de nulle part et ca n’avait rien à faire là à part répondre à un délire d’Arty. Je passerais sur les dialogues peu inspirés de la scène et les pseudo-blagues qui ne font rire que le public préenregistré. Je n’ai même pas réussit à m’endormir, et j’aurais mieux fait de passer la scène.

Pour combler cet épisode, on a le droit à une Rachel plus agaçante que jamais. Parfois, ses caprices de diva me font bien rire, elle ne m’énerve pas vraiment et je le prends souvent au second degré, mais là, c’est juste impossible. Quelle idée est passée par la tête des scénaristes pour pondre une intrigue comme çà. Ok, Lea Michele se donne du mal pour être convaincante dans son rôle, mais ca ne rend le personnage que plus énervant encore, surtout qu’on sait très comment tout cela va finir. Si, allez, l’histoire du cochon était potable.

On complète aussi par le retour de Sue, et on s’en serait franchement passé. Etait-il utile ? Non. Etait-il drôle ? Encore moins ! Touchant ? N’exagérons pas. Non, cette histoire de Sue et des SDF (que des jolies mamans avec des enfants) était vraiment la nullité abysale de l’épisode. Je comprends que pour un épisode de Noël, la série ait voulu jongler avec les bons sentiments mais Glee se vautre en beauté en était niaise au possible. L’idée était pas originale mais aurait pu être bien si la réalisation et les dialogues n’étaient pas aussi ridicules.

On passera aussi sur Sam et l’irlandais, rien de bien intéressant à dire de ce côté.

glee 3glee 4

Si je devais qualifier cet épisode de Glee en un mot, « erreur » serait le plus approprié. Il n’y a aucune intrigue, rien en rapport avec la saison. On pourrait ne pas le regarder que ca ne changerait rien, et l’air de rien, il aurait mieux valu. Je suis le premier à défendre Glee alors que les audiences s’effritent, mais pour nous sortir des épisodes comme çà, j’en suis incapable et la série mérite de plus en plus ce qu’il lui arrive.

Guizmo