pan-am-abc-logo-550x3091

Kiss Kiss Bang Bang

étoile 4,5

Il y a quelque chose dans Pan Am que j’adore. Elle n’est pas parfaite, possède ses défauts, mais si quelqu’un me regardait pendant que je la regarde, je crois qu’il me verrait toujours avec un petit sourire béat. Je ne dirais pas que Pan Am me fait rêver, mais elle m’émerveille d’une certaine manière, elle est légère et sans prise de têtes. Si Kate apporte un peu d’actions et de suspense, Laura apporte de la fraicheur et Maggy la dose d’humour et de dynamisme, mais il faut se tourner vers Colette et Dean pour la petite touche de romantisme.

Pan Am 1 (3)Pan Am 2

Plein de bonnes choses pour cet épisode à commencer par Colette et Dean qui batifolent un peu à l’écart du reste du groupe. Après avoir échangé un premier baiser en Floride après l’incident d’Haïti, Dean emmène Colette à la ferme familiale pour un baptême de l’air. Malheureusement, la rencontre des parents ne se passent pas comme prévu, et l’ombre de Bridget plane. Je pense qu’on la reverra peut-être après tout, même Kate en reparle. En tout cas, après une petite dispute, le nouveau couple se réconcilie pour notre plus grand bonheur dans la grange. Un joli petit cliché qui passe sans problème et qu’on apprécie. Je suis sous le charme de Karine Vanasse et j’espère qu’après l’annulation de la série (oui oui, je reste pesimiste), on la reverra très vite.

Du côté du reste de l’équipage, direction Londres. Petites doses d’histoires, d’humour et de folie avec Maggie. Sur un fond d’idéologie hippies et de luttes contre le nucléaire, Maggie part dans les bras d’un jeune sénateur, et j’aime toujours autant Christina Ricci. Ce petit bout de femme pétille, et j’adore son personnage. C’est un peu la force de la série aussi d’avoir su offrir des personnages quasi tous attachants. Dans chaque série, il y’en a toujours un que je ne supporte pas (Declan pour Revenge par exemple), mais dans Pan Am, je les aime tous. Il n’y a que Ted que je n’apprécie que moyenne, mais ca commence à changer.  Les scénaristes profitent de Ashley Greene en guest pour faire venir une ancienne amie qu’on décrit comme la pire des garces, mais qui au final se révèle être tout le contraire. Laura n’aura pas le temps d’intervenir, tant pis pour elle, mais au final, tant mieux pour nous. Sa petite histoire avec le capitaine n’avait rien de bien original ni de drôle, mais se laissait regarder sans problème.

Je n’étais pas un grand fan des histoires d’espionnages de Kate même si ca ne me dérangeait pas. Son intrigue avec Nikos m’avait au final plu, et je commence à trouver plaisir à regarder ce côté de la série avec cet épisode. Le meilleur vient à la fin avec une cliffhanger plus que surprenant. Kate tue quelqu’un, et je ne pensais pas que la série oserait prendre ce risque. C’est pas plus mal, mais j’espère que les conséquences seront là, et que ce ne sera pas vite réglé en 5 minutes l’épisode prochain. C’est dommage que les séries n’osent pas plus les cliffhangers, j’en suis très friand quand c’est bien maitrisé et bien utilisé. Ca se perd. The killing avait osé pour la fin de sa saison 1 mais les gens ont bien râlé, … mais on s’éloigne de Pan Am.

Pan Am 1Pan Am 4

Pour son fall-final, Pan Am nous quitte sur une bonne note, et pour l’instant, il reste 5 épisodes à ce mettre sous la dent. Il y a des choses que je ne comprendrais pas. Je peux comprendre que la série ne plaise pas à tout le monde, mais de là à chuter sous les 5 millions, c’est (trop) peu et c’est incompréhensible.

Guizmo