American-Horror-Story-logo-wide-560x282

Halloween

étoile 4 / étoile 3,5

Pour un épisode spécial Halloween, j’attendais d’American horror story quelque chose de plus glauque et de plus terrifiant. Le résultat reste quand même plus que bon, et j’ai beaucoup aimé cette ambiance Halloween. Cet épisode est doté de bonnes scènes assez angoissantes, le rythme est bon, et il se passe plein de choses, peut-être même un peu trop.

American horror storyAmerican horror story 3

Halloween oblige et les fantômes de la maison sont de sortis. On fait donc la connaissance du couple gay et on assiste en scène d’introduction à la mort sobre mais violente de Chad, très bien interprété par Zachary Quinto, accompagné d’un très bon Teddy Sears que je ne connaissais pas. Chad est donc tué par l’homme en latex qui n’est pas son copain (on ne sait donc toujours pas qui sait). Sa mort à lui n’est pas montrée mais elle le sera surement prochainement. En tout cas, ca faire plaisir de retrouver Zachary Quinto, et on voit bien que les créateurs de la série ne se sont pas trompés pour le choix des acteurs en général. Imaginez la série avec des acteurs beaucoup moins bon et je suis sure que la mayonnaise n’aurait pas prit. Ce couple est donc très intéressant, lui aussi tourmenté par des histoires de tromperies et autres, et ils s’intègrent parfaitement aux Harmons. En parlant de Vivien, celle-ci est poussée à bout tout d’abord par Chad puis par Hayden qui fait un retour surprenant en fin d’épisode 4. En même temps, elle apprend que son bébé est plus grand que ce qu’il devrait être, l’infirmière s’évanouit même en le voyant mais nous, on est frustré de rien voir et savoir. Dans l’épisode 5, Chad et son copain sont donc un peu mis de côté pour laisser Hayden torturer Vivien en faisant exploser son chien au micro-onde (je suis sure que ce n’est pas des tomates, et que le chien est revenu sous forme de fantome) jusqu’à l’apothéose dans la chambre où la vérité éclate. La tension était vraiment palpable et les acteurs jouaient à la perfection. Ben craque de plus en plus et lui aussi est malmené par ces erreurs et Larry (et on ne comprend pas encore bien son rôle) et récolte au final plus ou moins ce qu’il mérite et doit quitter la maison (c’est peut-être mieux pour lui, mais Vivien devra faire face à l’homme en combinaison de latex entre autre).

American horror story 2American horror story 4

Tandis que ses parents sont occupés à gérer plus ou moins les fantômes de la maison, Violet s’occupe d’Adelaide au début puis s’enfuie en compagnie de Tates. Tates évoque la créature créée par le docteur Montgomery (assez glauque mais très bonne scène), des réponses sont données, et alors que je croyais qu’il était ce bébé franskenstein, on apprend qu’il est en faite le fils de Constance. Je pense du coup qu’il est un fantôme qui s’ignore (plus ou moins) mais je risque d'être encore bien loin de la vérité et c’est pas plus mal. Mais d’autres questions sont lancées quand les deux tourtereaux doivent faire face à un groupe d’adolescents qui auraient été tués par lui, et ca m’a fait plaisir de retrouver Ashley Rickards.

S’il y a un duo que j’adore dans la série, c’est celui de Jessica Lange et Jamie Brewer. Adelaide et sa mère ont une très belle relation, on voit que Constance aime sa fille, même si elle lui dit des choses assez horribles et est parfois vraiment méchante. Jessica Lange est quasi parfaite, notamment quand Adelaide se fait renverser. Personnellement, on le voit venir, et c’est dommage, mais c’était une très bonne scène. Sa mère la conduit dans la maison, pour que sa fille soit coincée dedans, et ca avait quelque chose de vraiment touchant. Moira reste pas mal en retrait dans ce double épisode, profite d’Halloween pour pouvoir quitter la maison et abréger les souffrances de sa mère. On insiste sur le fait qu’elle (et tous les autres) ne peut pas partir, et quand la nuit d’Halloween se termine, tous les fantômes déjà croisés rentrent.

American horror story 5American horror story 6

Il y a pas mal de choses à dire d’American horror story et j’ai l’impression de ne pas arriver à dire tout ce que je voudrais. En tout cas, cet épisode dense apporte autant de réponses que de questions. C’est toujours un plaisir de suivre cette série riche et complexe aux personnages forts et excellents.  

Guizmo