private_practice

Remember Me

étoile 2,5

Private practice reste à un niveau assez moyen quand même. Je ne sais pas vraiment pourquoi car il y avait de bonnes choses mais je m’ennuie toujours. Et à part Violet et Pete que je ne supporte plus, il n’y a pas grands choses de mauvais à dire. Même le cas médical était sympa.

Private practice 1Private practice 2

Commençons donc par Pete et Violet. Je ne sais pas lequel des deux m’insupporte le plus : Violet en voulant se méler de ce qu’il ne la regarde pas, ou Pete en agissant comme un enfant de 4 ans. On peut comprendre Violet et j’aimais beaucoup dans les autres saisons son implication pour les patients, c’est toujours sympa d’avoir des médecins plus humains et dont les patients importent, mais la chose a été beaucoup trop exagérée. Ce n’est plus de l’implication, Violet se prend pour ce qu’elle n’est pas et veut à tout prix régir la vie de tout le monde. Elle a le culot d’engueuler Sheldon car il aurait soi-disant poussé le patient à prendre une décision alors que c’est elle qui fait tout pour que le patient fasse comme elle le veut. C’est plus qu’agaçant, et je ne supporte pas ces gens là. Pete d’un autre côté se comporte comme un gosse, il est énervé, on ne sait pas vraiment pourquoi, balance des répliques sarcastiques à sa femme et l’humilie devant tout le monde. Dans ce cas là, on ne peut que prendre le parti de Violet. Si je veux en voir qu’un disparaitre, ce serait Pete. Heureusement que Sheldon est là. C’est un personnage que j’aime beaucoup et il permet à ce couple d’être un peu plus passionnant. Amelia et le nouveau docteur ne sont pas très présents mais cela ne gène pas. On aurait préféré les avoir que Pete et Violet mais bon…

Du côté d’Addison et Sam, pas vraiment d’avancées majeures. Ils évitent toujours le problème en retardant au maximum la discussion et c’est une bombe à retardement pour le couple. Addison passe donc la majeure partie de son temps avec le cas médical. Cas médical du jour : Une femme enceinte n’arrive plus à créer des souvenirs. C’était plus que touchant et les acteurs étaient bons. On est content de voir que certain cas peuvent encore nous émouvoir. J’ai quand même été déçu d’un petit truc concernant Addison. J’aimais bien les séances de thérapie de celle-ci en début et fin d'épisode, surtout car on ne voyait pas le psy. Ca permettait de s’imaginer ce qu’on voulait, de penser qu’elle nous parlait… Je ne sais pas, c’était une bonne chose, et puis on vient enfin de voir l’acteur, un petit vieux moche sans classe et ca gâche tout. C’est vraiment dommage.

Venons au cliffhanger de l’épisode précédent, cliffhanger que je n’ai pas du tout apprécier. Mais parfois, vaut mieux avoir de mauvaises idées que pas du tout. Les choses bougent, et ca, c'est bien ! Coop se retrouve donc avec un enfant de 9 ans, et sans tenir compte de sa femme, est tout excité à cette idée. On peut le comprendre, mais en fan de Charlotte, je ne peux que prendre le parti de celle-ci. Frappez-moi, mais Charlotte a raison, et on ne peut pas lui en vouloir d’avoir voulu éloigner cet enfant de son mari. Oui, c’était égoïste mais pour toutes les fois où Coop l’a été (notamment ici), on ne peut que lui pardonner. Sa réaction était en plus censée. J’aimerais vraiment que Charlotte le quitte, il ne la mérite pas, mais Charlotte est une bonne personne, l’aime et ne le quittera pas, et l’air de rien, c’était touchant.

Private practice 3Private practice 4

Private practice nous offre donc un bon épisode dans l’ensemble, mais je ne sais pas si c’est moi qui n’éprouve plus autant de plaisir à regarder la série, ou si c’est elle qui a perdu quelque chose, mais je m’ennuie et je la trouve un peu fade.

Guizmo