desperatehousewives-copie-1

étoile 4

Desperate housewives vient de démarrer sa dernière ligne droite. Une des séries majeures de ABC et de son époque va donc se terminer, et je peux dire que je suis soulagé. Les premières saisons de Desperate housewives étaient on ne peut plus original, drôle et émouvante, mais à partir de la saison 5, les intrigues ne se sont pas renouvelés, les personnages n’étaient plus que des caricatures d’eux même et les farces avaient tendances à être plus ridicules qu’autre chose, il faut l’avouer.

DH 1DH 2

 

 

 

 

 

 

Mais le tir a été rectifié en fin de saison 7, quand Marc Cherry, le créateur aux idées nullissimes et sans inspirations depuis la fin de la saison 1  (heureusement qu’il n’était pas seul !) a décidé de quitter la série. Il ne sera plus que consultant pour pouvoir se consacrer à sa nouvelle série. Tant mieux pour nous ! La saison 7 se terminait donc plus que correctement, et envisageait une saison bien meilleure pour conclure cette série mythique.

Les quatre héroïnes se retrouvaient donc complices du meurtre de Carlos et aidaient la famille Sollis à maquiller le meurtre avant qu’une foule d’invités ne pénètre dans la scène du crime. La dernière idée de Marc Cherry, une des meilleures qu’il ait eut depuis un bon moment, avait donné un bon final qui laissait prévoir le retour des quatre amies au sein d’une même intrigue, car depuis quelques saisons, chaque héroïne vaquait à ses occupations plus ou moins dans son coin.

La scène d’introduction, que j’ai trouvé excellente, reprend là où la saison 7 s’était arrêté. On y voit les 4 amies enterrer le beau-père de Gaby, sous les dialogues de Mary-Alice, qui retrouve son inspiration d’avant et ne nous sort plus des idioties sans queue ni tête. Ca fait plaisir. Susan et Lynette ne sont pas très d’accord de ce qui arrive et Bree retrouve un peu de son charme des saisons 1 pour les convaincre qu’elles doivent garder leur secret. Scène assez forte qui promet du bon pour la saison, peut-être plus sombre que d'habitude.

Quelques semaines passent et les choses n’évoluent pas vraiment à Wistéria lane. Un nouveau voisin fait son apparition, un dénommé Ben campé par Charles Mesure. Il avait un jeu assez plat dans V, et il fait ici de la figuration aux côté de Renée. Il n’aurait pas été là, ca n’aurait rien changé et même si Vanessa Williams est une bonne actrice, Nicolette Sheridan nous manquera toujours. Mme McKlunsky est aux abonnés absents, c’est bien dommage.

On se rabat donc sur Lynette qui a des problèmes avec Tom. Même si j’aime Felicity Huffman, son intrigue n’était pas des plus glorieuses. Ce n’était pas drôle, ce n’était pas émouvant, c’était juste une dernière façon de planté le clou : Lynette et Tom se sépare. Le couple culte de la série, celui qui avait su résister à tout est fracassé, et j’espère qu’il se remettra ensemble. On a besoin de croire en cet amour qui dure pour toujours.

Le cas de Susan est déjà nettement mieux. Elle qui n’avait plus le droit à des intrigues intéressantes et où elle ne faisait plus rire personne (moi le premier), elle a le droit ici à l’une des meilleures intrigues de l’épisode. Elle est hanté par le remord et voudrait le dire au moins à son mari. Après une scène très drôle pour l’enterrement du hamster de la classe, on a le droit à une scène, moins drôle, réunissant les 4 héroïnes (que ca fait du bien !) : Susan ne parlera pas. Enfin, pour l’instant.

Gaby nage entre deux intrigues dans cet épisode. Elle est soit avec Bree, soit avec Carlos. Commençons par la pire : Carlos, lui aussi habité par la culpabilité veut se confesser à un prêtre. Les dialogues ne sont pas inspiré, le jeune prêtre ne fait rire personne et le « kidnapping » d’un autre encore moins. On frise le ridicule. J’avais dit que Lynette avait la moins bonne intrigue, autant pour moi, j’avais oublié Gaby. Et Eva Longoria a toujours autant de mal à jouer dans l’émotion. La scène où elle se dit hantée par son beau père était niaise et l’actrice est aussi limité qu’un poisson rouge pour pleurer. C’était bien dans le fond, beaucoup moins dans la forme. On préfère Gaby avec Bree, c’était déjà mieux, et bien plus drôle. La scène dans la voiture m’a bien fait rire, et Bree arrive à jongler avec brio entre le secret et son idylle, mais il n’y a rien de plus à dire.

Tout le monde voit un final avec le suicide d’un housewive, la boucle serait bouclée, et je serais le premier à aimer, même si on aimerait être surpris et que ce soit moins prévisible. La scène finale nous oriente bien vers cette possibilité avec un retour aux sources, et on aime çà ! Pour l’instant, Susan serait la première en liste pour se tirer une balle, ca serait jouisif mais c'est Bree qui a recu la lettre.

DH 3 DH 4

 

 

 

 

 

 

Desperate housewive commence bien sa rentrée. Les défauts sont toujours là, mais la qualité s’est nettement améliorée depuis la saison 5 et un vent de nostalgie souffle dans les rues de Wistéria Lane. Si la série n’avait pas été annulée, je n’aurais pas regardé cette saison 8. Pour l’instant, je suis content de passé du temps avec les housewives, prions pour que ca continue.

Guizmo